Les derniers numéros

Centre d'éducation à la Résistance et à la Citoyenneté

La Bibliothèque George Orwell présente...

Par Justine Frigo, Arthur Tixhon, Jérôme Delnooz et Michel Recloux, bibliothécaires

 

LaTragedieBrune plat1Thomas Cadène et Christophe Gaultier, La Tragédie brune, Les Arènes, 2018, 20€tm coeur

Xavier de Hauteclocque est reporter français pour différents journaux dont Le Petit Rapporteur et Gringoire qui l’envoie en 1933 en Allemagne devenue nazie. Son récit publié en 1934 aux éditions de la Nouvelle Revue Critique est un témoignage extralucide sur le nazisme, il y annonce toutes les dérives du régime et il vaudra à l’auteur de se faire empoisonner par la Gestapo en février 1935 et de mourir quelques semaines plus tard en France. Les auteurs retracent ici de main de maître son voyage en 1933. La bande dessinée est suivie du premier chapitre du livre de Xavier de Hauteclocque.

Frontières ULiègeLiridon Lika, Audrey Weerts, Sophie Wintgens et Justine Contor (dir.), Frontières. Approche multidisciplinaire, Presses Universitaires de Liège, 2018, 25€

Les frontières vues ici d’un point de vue académique multidisciplinaire alliant science politique et sociologie. Huit contributions abordant des frontières en Europe, des frontières culturelles (le fail safe dans le cinéma américain, par exemple) et aussi des frontières ethniques (l’immigration, le peuple du Front national français, l’art et l’ethnicité …). Un livre s’essayant à franchir les frontières des disciplines universitaires.

 

Ouragan a frappé NyundoFélicité Lyamukuru, Nathalie Caprioli, L’ouragan a frappé Nyundo, Éditions du Cerisier, 2018, 14,50€

Le témoignage d’une rescapée du génocide des Tutsis écrit 21 ans après les faits. Lors d’un voyage au Rwanda, un moment fort, celui de sa rencontre avec son bourreau, Giovanni qui a été condamné à perpétuité. « Au final, je suis au regret de me demander pourquoi, vingt et un ans plus tôt, nous n’avons pas pu démystifier Giovanni. En prison, il m’est apparu tel un minus. Il n’a rien d’impressionnant, ni d’imposant, il est juste normal. Mon grand frère, sportif et bien bâti, aurait pu le mettre à terre d’une chiquenaude. Les tueurs ont fait la loi et nous les avons laissés faire; ils ont rugi et nous nous sommes tus. Nous nous sommes laissés mener comme des brebis sans rien contrarier de leur plan […] Si le sort de Giovanni reposait entre mes mains, que déciderais-je? La colère pourrait me pousser à tuer, mais au fond de moi, je sais que je ne veux pas sa mort. Je suis peut-être plus méchante : je voudrais qu’il me voie vivre tous les jours avec mes enfants. Je lui montrerais combien il a raté son objectif car nous sommes là ! »

Regnault A 18 ans demandons limpossibleAdeline Regnault, À 18 ans demandons l’impossible : mon journal de MAI 68, Casterman, 2018, 12€tm coeur

Écrit sous la forme d’un journal intime, le lecteur suit la vie de Madeleine, jeune fille de 18 ans et étudiante à la Sorbonne. En cette période charnière de Mai 68 où les étudiants descendent dans la rue pour y manifester, Madeleine nous fait vivre les événements de l’intérieur. Dans cette France où la majorité est à 21 ans, les étudiants doivent redoubler d’imagination pour faire entendre leur voix. Le livre, riche et complet, ne reste pas sous le « prisme étudiant » et nous montre que d’autres personnes rejoignent cette révolte de la jeunesse (les femmes, les ouvriers…). De la montée des protestations aux affrontements, ce livre nous fait vivre (ou revivre !) Mai 68 comme si nous étions !

Bernard Faire frontMarc Bernard, Faire front : les journées ouvrières des 9 et 12 février 1934, La Fabrique, 2018, 12€

Tout commence par une autre date, celle du 6 février 1934 où les ligues fascistes et la droite manifestent à Paris suite à l'affaire Stavisky (magouille économico-politique). Une des conséquences de cette journée est pour la gauche un premier appel à manifester le 9 février puis une seconde journée le 12 février qui verra un début d’union des gauches socialistes et communistes, impensable à cette époque (est-elle seulement possible aujourd’hui ?) par la base. Marc Bernard a participé à ces journées et son texte est de l’histoire immédiate, écrit dans le feu de l’action et imprimé le 15 mars 1934. L’introduction de Laurent Lévy en fait une analyse et une présentation bienvenue.

 

Wosnitza Pourquoi tout va seffondrerJulien Wosnitza, Pourquoi tout va s’effondrer, Les Liens qui Libèrent, 2018, 9,50€

Manifeste du collapsus écologique, c’est-à-dire de la fin de notre civilisation. C’est un appel à sortir du système capitaliste qui détruit la vie sur Terre, nous compris. « Dans la culture japonaise existe le concept d’ikigaï, l’équivalent de la "joie de vivre". Il s’agit pour chacun de trouver une activité qui lui plaît, pour laquelle il est doué, qui soit bénéfique au monde et qui permette de subvenir à ses besoins ». Serait-ce la solution ?

 

 

Khoojinian Les Turcs à la mineMazyar Khoojinian, Les Turcs à la mine, EME, 2018, 39€

Ce livre retrace l’immigration turque, de 1956 à 1970, venue pour extraire le charbon du sol belge. Cette brique académique fait le tour de la question : des premières tentatives de recrutement aux logement des familles turques à Bois-du-Luc, de l’immigration turque en tant que problème public au facteur islamique, etc. Pour lecteur intéressé. « On ne s’y retrouve pas / Quand on est dans le fond / Ah, quelle confusion / Car on entend toutes les sortes de jargons » (Chanson Les Turcs composé par trois ingénieurs de charbonnage en 1965)

 

Bégaudeau Bonne NouvelleFrançois Bégaudeau, La Bonne Nouvelle, Les Solitaires intempestifs, 2018tm coeur

« La pièce s’interroge sur les affects libéraux. De ce qui fait que le libéralisme a tenu ? Et qu’est-ce qui tient les gens quand ils activent le libéralisme ? Nous sommes tous plus ou moins, des agents du libéralisme. On va constituer des figures, des personnages qui ne seront pas des espèces de machines à produire de la théorie libérale mais plutôt des gens traversés par l’affect libéral » (extrait d’une interview donnée au Théâtre de la Colline en 2016). Et ça donne une pièce comique, contre-point humoristique de cette idéologie, cette religion économique mortifère.

 

Notre Congo Onze CongoElikia M’Bokolo (dir) et Julien Truddaïu (dir), Notre Congo / Onze Congo : la propagande coloniale belge dévoilée, CEC, 2018, 20€

Nouvelle édition du catalogue de l’exposition éponyme, il fait le tour de l’histoire coloniale belge au Congo de 1884 à l’indépendance. Avec comme point de vue la propagande d’Etat. Celle-ci a façonné notre vision du noir, des stéréotypes qui existent encore aujourd’hui. Le livre est riche en illustrations et est accompagné d’un DVD reprenant un film, des extraits sonores de la radio, des images et des interviews de colonisateurs et de colonisés.

libertalia tome 2Rudi Miel, Fabienne Pigière, Paolo Grella, Libertalia, tome 2. Les murailles d’Éden, Casterman, 2018, 14€

Création de la ville Libertalia, sur l’île de Madagascar, par Misson, Carracioli et les hommes libres du Victoire. Un havre de paix et de liberté dans ce XVIIe siècle. Ce deuxième tome du triptyque écrit le fonctionnement de la ville, quelle utopie elle porte en elle mais aussi tous les problèmes inhérents à cette « culture humaine » qui veut que l’homme domine son prochain plutôt que d’être solidaire. De l’idée à la réalité d’un monde d’entraide, il y a encore du chemin.

résilience tome 2Augustin Lebon, Hugo Poupelin, Résilience, tome 2. La vallée trahie, Casterman, 2018, 15,50€

Adam, Agnès et Ellen trouve le chemin vers la vallée de la Résilience. Vallée paradisiaque où le vert pousse et nourrit les hommes et les femmes qui le cultivent. Mais un espion trahit la position de la vallée. L’expulsion de la vallée ressemble à s’y méprendre à l’expulsion des zadistes de Notre-Dame-Des-Landes. Serait-ce une bande dessinée prophétique ? ou bien simplement réaliste qui dénonce l’accaparement des richesses du monde pour une poignée de personnes, quitte à laisser les autres mourir à petit feu ?

théories du complt woluLes théories du complot, Wolu-Services asbl (éd.), 2016

Gare à vous, gens du peuple, pendant que vous regardez ailleurs, les reptiliens ont réussi à nous faire croire que les dinosaures existent et un nouvel ordre mondial est sur le point d’être établi ! La 4e édition des 24 heures BD de Woluwe-Saint-Lambert a donné naissance à un projet original qui s’attaque aux théories du complot avec humour et originalité. À travers les différentes planches imaginées et illustrées par les participants, on aborde les techniques utilisées par les théoriciens du complot et leurs conséquences sur la société. À noter la présence d’un petit dossier qui donne des outils pour lutter contre ces discours. Ce document est disponible gratuitement sur demande: vferry@ulb.ac.be

Brabant LuchaJustine Brabant, Annick Kamgang, Lucha : chronique d’une révolution sans armes au Congo, La Boîtes à Bulles, Amnesty International, 2018, 16€tm coeur

« L’histoire du Congo, c’est l’histoire de notre quotidienne vie. L’histoire du nouveau Congo, c’est celle de notre courage. Le pouvoir est dans nos mains. L’espoir c’est nous ». Tel est le message que les militants du collectif Lucha essaient de diffuser depuis 2012 en RDC. Voici déjà 5 ans que Fred, Rebecca, Micheline, Luc, et les autres, ont décidé de s’organiser collectivement et horizontalement, sans leader, sans parti, pour dénoncer et combattre la corruption, le manque d’accès aux ressources, l’impunité… Une lutte par l’action de désobéissance civile, pour prendre le contrepied de cette violence qui gangrène tant leur pays. Depuis, la répression des autorités ne cesse de s’abattre sur eux… surtout depuis leurs mobilisations contre le maintien au pouvoir de Joseph Kabila. Mais rien ne semble y faire : la Lucha a essaimé dans le pays, et est devenue un mouvement citoyen, sans compter les liens tissés à l’international avec d’autres groupes africains. Cette BD nous raconte son histoire, un portrait pluriel, à l’image de tous ses membres. Une lueur d’espoir toujours allumée !

Consultez toutes nos archives

am vign tous articles

Recherche

Rejoignez-nous !

En savoir plus...

Soutenez la Mémoire !

Devenezmembre

Faites leur don de vos valeurs !

Faitesdondevosvaleurs copy

Brochure "Editions"

brochure editions 2015

Soutenez nos actions

Soutenez les Territoires de la Mémoire en effectuant un don via Paypal

Plan d'accès

Contactez-nous

  • Territoires de la Mémoire asbl
  • Siège social
    Boulevard de la Sauvenière, 33-35
    4000 Liège
    accueil@territoires-memoire.be
    Téléphone : 04 232 70 60
    Fax : 04 232 70 65
  • N° d'entreprise
    453099470
453099470