Les derniers numéros

Centre d'éducation à la Résistance et à la Citoyenneté

La Bibliothèque George Orwell présente...

Par Justine Frigo et Jérôme Delnooz, bibliothécaires

 

antisionisme antisémitismeDominique Vidal, Antisionisme = Antisémitisme ? : réponse à Emmanuel Macron, Libertalia, 2018, 8,00€

Pendant la commémoration du 75e anniversaire de la rafle du Vel’ d’hiv, Emmanuel Macron termine son discours sur cette phrase, tout en regardant Benyamin Netanyahou : « Nous ne céderons rien à l’antisionisme, car il est la forme réinventée de l’antisémitisme. » Il commet alors une double erreur, historique et politique. Dans ce livre, l’auteur tente de distinguer ces deux termes : pour lui, l’antisionisme est une opinion qui critique l’idéologie selon laquelle les Juifs devraient être rassemblés dans un État qui leur soit propre, tandis que l’antisémitisme est une forme de racisme anti-juifs. En retraçant l’histoire du sionisme et de l’antisémitisme, Vidal expose ses arguments et donne des éléments d’information permettant à chacun de se faire son opinion.

 

dis cest quoi le populismeHenri Deleersnijder, Dis, c’est quoi le populisme ?, Renaissance du Livre, 2017, 11,90€

Conçu comme un dialogue entre un père et son fils, l’auteur tente d’expliquer les tenants et les aboutissants du populisme, un sujet complexe. Cette idéologie radicale, présente à droite comme à gauche, se dit être la « volonté du peuple » alors qu’il n’en est rien. Pourvu d’un nom trompeur (du latin populus = peuple), cette idéologie se base sur le rejet des élites et des institutions politiques. Pour l’auteur, en utilisant des mécanismes classiques et antidémocratiques (tels que le nationalisme, le racisme ou encore des politiques sécuritaires exacerbées), le populisme qu’il décrit est prêt à troquer la démocratie contre un état autoritaire pour asseoir ses idées et accéder au pouvoir. Cet ouvrage livre une réflexion pour « décrypter ce phénomène qui pourrait à terme se révéler liberticide ».

 

Léopold II potentat congolaisPierre-Luc Plasman, Léopold II, potentat congolais : l’action royale face à la violence coloniale, Racine, 2017, 24,95€

Quel est l’implication du Roi Léopold II dans le fonctionnement de l’État Indépendant du Congo ? N’étant ni un historique de l’EIC ni une biographie de Léopold II, ce livre traite, dans un premier temps, de la naissance et du fonctionnement de l’EIC. Ensuite, il essaie de comprendre le rôle de Léopold II dans les violences perpétrées pendant la colonisation. L’étude menée par l’auteur (qui s’appuie sur diverses sources parfois inédites) essaie de nuancer la vision du Congo léopoldien, « tout en n’évitant pas les questions qui fâchent, telles le nombre de victimes, la responsabilité de Léopold II ou encore son enrichissement personnel ».

 

le capitalisme à portée de mainThe Stealth Group, Le capitalisme à portée de main ou Lettre à un jeune homme (d’affaires), La 5e Couche, 2017, 25,00€tm coeur

« L’argent est de nature à se multiplier par lui-même ». Cette citation de Benjamin Franklin ne pouvait pas mieux tomber pour un ouvrage qui fait l’éloge du capitalisme. Présenté comme le modèle « suprême » de nos sociétés (« there is no alternative »), ce système économique dominant n’a plus rien à prouver. Sur le ton du cynisme et de l’ironie, les auteurs vous donneront les clés nécessaires pour être un parfait petit capitaliste !

 

une démocratie approximativeVéronique De Keyser, Une démocratie approximative : L’Europe face à ses démons, Centre d’Action Laïque, 2018, 10,00€

L’existence de l’Europe est devenue comme une évidence mais aujourd’hui elle est remise en cause. Elle garde ses défenseurs, mais ses détracteurs sont bien présents sur la scène médiatique. On observe notamment une montée de l’extrême droite car l’Europe, désarmée devant les peurs, les fantasmes et le rejet des réfugiés, se ferme et se fragilise. L’auteure analyse cette problématique et apporte également une note d’espoir : les jeunes réagissant par le biais des réseaux sociaux proposent une « démocratie approximative », une démocratie « vivante » qui défend l’intérêt commun grâce au poids de l’interconnectivité (et oriente de la sorte les politiques publiques). L’Europe réussira-t-elle à se sortir de cette mauvaise passe ou l’histoire va-t-elle se répéter ?

 

decider à plusieursChristian Thuderoz, Décider à plusieurs, Presses Universitaires de France, 2017,21€tm coeur

Souvenons-nous : au travail ou à d’autres moments de notre vie, nous avons tous participé à des réunions ou des assemblées « douloureuses », dans lesquelles les personnes ne s’écoutaient pas, n’arrivaient pas à prendre une décision collective… L’auteur a décidé de déconstruire ces faits assez banals, d’enquêter sur la manière dont les gens délibèrent, et, à partir de cela, de proposer des outils pour améliorer ces interactions. Il en découle un livre mêlant théorie et pratique, ainsi que différentes disciplines (sociologie, psychologie, philosophie). À travers cette approche, d’abord orientée sur le monde de l’entreprise, le lecteur découvrira des réflexions transposables à l’exercice de la démocratie et à même de nous aider à être des acteurs de la démocratie au quotidien.

 

elisee reclusFederico Ferretti, Philippe Malburet, Philippe Pelletier, Élisée Reclus et les juifs : un géographe anarchiste face à une question brûlante, L’Harmattan, 2017,13,50€

Le mouvement intellectuel anarchiste historique a entretenu des liens avec la géographie, incarnés par des figures telles que Pierre Kropotkine ou Élisée Reclus. Dans la continuité de cette tradition, Ferretti et Pelletier, deux géographes, et Philippe Malburet, se penchent sur la figure d’Élisée Reclus. Plus exactement, sur une controverse récente qui l’a accusé d’antisémitisme, lui qui avait justement étudié les Juifs, ce groupe ethnique « sans État ». Malgré la faiblesse de l’attaque et le manque de preuves, les auteurs explorent la question dans ce livre. Grâce à la consultation de ses livres, d’archives et à une contextualisation, ils analysent la position de Reclus. Ce dernier en ressort bel et bien innocenté. Ses convictions anti-racistes confirmées et renforcées !

 

poesie politiqueKarelle Ménine, La pensée, la poésie et la politique : dialogue avec Jack Ralite, Les solitaires intempestifs, 2015, 14,50€

La pensée, la poésie et la politique peuvent se nourrir mutuellement. Pour Jack Ralite, c’était une évidence et une nécessité ! Cet ancien homme politique communiste, ancien ministre, passionné de culture, regrettait d’ailleurs que les acteurs politiques délaissent de plus en plus le poétique… Le présent ouvrage entame un dialogue posthume avec Ralite, réactualise ses réflexions, en mobilisant des extraits d’entretiens, de discours, pour défendre des politiques culturelles ambitieuses et promouvoir l’articulation entre le politique et la poésie. Le pouvoir des mots pour s’exprimer, résister, mais aussi pour imaginer, créer et changer le réel.

 

libres de direPierre-Arnaud Perrouty, Libres de dire : là où commence la censure, Éditions Centre d’action laïque, 2017, coll. « Liberté j’écris ton nom »,10€

Nous vivons dans un monde rempli de médias de toutes sortes, qui distillent des informations en flux continu. Pourtant, paradoxalement, la liberté d’expression demeure encore bridée par de vieux ou nouveaux réflexes de censure. Pierre-Arnaud Perrouty en fait le constat et la démonstration dans cet essai. En se reposant sur son expérience à la Ligue des droits de l’homme et son poste au Conseil de déontologie journalistique, il dresse un état des lieux des phénomènes de censure actuels (étatiques, économiques, religieux…) et insiste sur leur ancrage dans le contexte précis de notre époque. Au regard de cela, plus que jamais, il en appelle à la défense de la liberté d’expression entière (hormis celle « incitant à la haine »), signe d’une vitalité démocratique, tout en invitant au dialogue et à l’empathie entre les personnes, entre heurtés et « heurtant »…

 

ecriture dune insoumiseVoltairine de Cleyre, textes réunis et présentés par Normand Baillargeon et Chantal Santerre, Écrits d’une insoumise, Lux, 2018, coll. « Pollux »,10€tm coeur

L’histoire des rebelles, des vaincus n’est pas extrêmement documentée. L’histoire des figures féminines de la lutte, encore moins... L’initiative de Baillargeon et Santerre en est d’autant plus salutaire. En effet, leur livre rassemble une biographie et des écrits (poèmes, essais) de Voltairine de Cleyre (1866-1912), cette anarchiste américaine, poétesse, musicienne, pionnière féministe, théoricienne de l’amour libre, de l’action directe non violente… Une femme autant à l’aise dans l’économie, la philosophie, que la littérature. En bref, une « anarchiste sans qualificatif », insoumise à toute catégorisation, un de ces destins qui résonne comme un cri libertaire et égalitaire !

 

 Bandes dessinées

 

les Cosaques dHitlerValérie Lemaire et Olivier Neuray, Les Cosaques d’Hitler : version intégrale, Casterman, 2017, 25,50€

Mai 1945. Deux jeunes soldats britanniques, Edward et Nicolas, sont affectés dans un camp de prisonniers de la Wehrmacht. Lorsqu’ils découvrent que les prisonniers ne sont pas allemands mais russes (et plus précisément cosaques), leur incompréhension est totale et leur vision manichéenne du conflit est mise à mal. Les considérant d’abord comme des traîtres à leur pays et aux alliés, ils finiront par saisir les raisons de l’engagement de ces Cosaques aux côtés des troupes hitlériennes. Les auteurs nous font découvrir un pan méconnu de l’histoire de la Seconde Guerre mondiale : le ralliement de troupes cosaques à l’Allemagne nazie pour combattre Staline et pour conquérir leur indépendance, mais aussi leur abandon par les Alliés à la fin de la guerre…

 

les 5Valérie Lemaire et Olivier Neuray, Les cinq de Cambridge : les étangs du patriarche, tome 3, Casterman, 2018,13,95€

1943. Nous retrouvons les « Cinq de Cambridge », ces cinq membres de l’intelligentsia britannique, fonctionnaires dans les hautes sphères de l’État britannique, et espions à la solde de l’URSS en sous-main. La guerre se poursuit, y compris les batailles du renseignement. Le vent commence toutefois à tourner, les Alliés commencent à triompher. En même temps, le dilemme va s’accroître pour « les Cinq », car la perspective de l’ennemi commun fasciste s’estompe, et un autre conflit pointe déjà le bout de son nez : la Guerre froide. Ils vont devoir trancher entre le soutien à leur patrie, ou un plus grand engagement pour le triomphe de la révolution mondiale communiste… Un dernier acte, pour le dernier tome de cette série de BD.

 

les louvesFlore Balthazar, Les Louves, Dupuis, 2018, coll. « Aire libre », 18€

« Les loups de l’Est décidèrent d’étendre leur territoire…Les Loups attaqués, fatigués des guerres partirent au combat… Leurs Louves se réfugièrent au fond des terriers, serrant contre elles leurs Louvetaux ». Mais pas uniquement… Cette bande dessinée nous raconte le destin de plusieurs femmes qui mettent tout en place pour survivre (elles et leurs proches) sous l’occupation nazie à La Louvière, mais aussi qui s’engagent dans la Résistance ! En s’inspirant du témoignage de sa grand-mère, adolescente à l’époque, et en ajoutant une touche de fiction à son récit choral, Flore Balthazar retrace cette période faite d’angoisse et d’espoir. Une belle transmission de mémoire !

Consultez toutes nos archives

am vign tous articles

Recherche

Rejoignez-nous !

En savoir plus...

Soutenez la Mémoire !

Devenezmembre

Faites leur don de vos valeurs !

Faitesdondevosvaleurs copy

Brochure "Editions"

brochure editions 2015

Soutenez nos actions

Soutenez les Territoires de la Mémoire en effectuant un don via Paypal

Plan d'accès

Contactez-nous

  • Territoires de la Mémoire asbl
  • Siège social
    Boulevard de la Sauvenière, 33-35
    4000 Liège
    accueil@territoires-memoire.be
    Téléphone : 04 232 70 60
    Fax : 04 232 70 65
  • N° d'entreprise
    453099470
453099470