Les derniers numéros

Centre d'éducation à la Résistance et à la Citoyenneté

Aide mémoire 65

Éditorial : La réflexion contre le présentisme

Par Julien Paulus, rédacteur en chef

 

 

L’éditorial du dernier numéro de la revue Aide-mémoire fut l’occasion d’un bilan et d’un passage de témoin, celui du présent numéro sera celle du rappel d’un aspect bien précis de notre ligne éditoriale. Mais qu’il me soit tout d’abord permis de remercier Jérôme Jamin, en mon nom propre pour la confiance qu’il m’accorde en me confiant les rênes de cette publication, et au nom de l’ensemble du comité de rédaction pour le travail qu’il a fourni durant toutes ces années, contribuant à faire de la revue trimestrielle des Territoires de la Mémoire un périodique crédible, de qualité et au contenu solide.

Lire la suite : Éditorial : La réflexion contre le présentisme

Berlin et les lieux de mémoire

 

Par Catherine Messiaen et Olivier Starquit

 

 

Alors que les promoteurs immobiliers s’acharnent sur ce qui reste du Mur de Berlin (et plus précisément sur un bout de la East Side Gallery, voir infra), nous nous sommes rendus sur place en janvier dernier pour voir comment cette ville au passé sombre et foisonnant se positionnait à l’égard des lieux de mémoire.

Cette visite visait non seulement la ville en tant que telle mais aussi le camp de concentration de Sachsenhausen, assez proche. Si nous nous sommes majoritairement concentrés sur des espaces et lieux relatifs à la Seconde Guerre mondiale, nous n’avons pu nous empêcher de jeter un regard sur la manière dont Berlin traitait la guerre froide et la scission de l’Allemagne qui en a découlé.

Lire la suite : Berlin et les lieux de mémoire

Les Collabeurs : des « arabes » pas hallal

Par Khadija Aït Oile

 

 

« Si vous n’êtes pas vigilants, les médias arriveront à vous faire détester les gens opprimés et aimer ceux qui les oppriment ». Par cette phrase, Malcolm X mettait son auditoire en garde contre la manière avec laquelle les médias traitaient l’information, il l’invitait à repérer les portraits caricaturés présentés par les canaux plus ou moins officiels pour – peut-être – mieux les contrer.

Aujourd’hui, de la même façon, il existe au sein des réseaux sociaux, de nombreux groupes de discussion cherchant à remettre en cause les puissants – ou prétendus tels – de ce monde et à cet égard, cette citation fait partie de celles qui y sont les plus fréquemment citées. Malcolm X est l’une des figures adulées dans ces espaces virtuels : ce militant de la cause afro-américaine et musulmane était connu pour ses interventions publiques proches du prêche et pour sa lutte contre les discriminations régnant aux États-Unis durant les années 50. Aujourd’hui, des personnalités aux revendications similaires ont pris le relai : Marc-Edouard Nabe, Dieudonné, Alain Soral, Michel Collon, etc. font partie des références inévitables au sein de ces groupes de discussions.

Lire la suite : Les Collabeurs : des « arabes » pas hallal

Démocratie et égalité des chances

 

Entretien avec Édouard Delruelle, professeur de philosophie (ULg) et ancien Directeur adjoint du CECLR

 

 

 

Le 15 février 1993 était promulguée la loi créant le Centre pour l’Égalité des Chances et la Lutte contre le Racisme (CECLR). Après 20 ans d’action sur le terrain et de travail d’analyse, quel bilan peut-on tirer de l’énorme tâche de cette institution dans une société en constante mutation et dont l’actualité continue d’inquiéter et de questionner l’évolution de notre rapport à l’Autre ?

Lire la suite : Démocratie et égalité des chances

France : Vers la fin de la monarchie républicaine ? (Mémoire brute/Réalité brute)

Par Jérôme Marchandise

 

 

Il y a un an, nos voisins consacraient François Hollande en tant que président en faisant de lui le septième chef d’État de la Cinquième République, le vingt-quatrième toutes Constitutions confondues. Depuis lors, la cote de popularité de l’ancien maire de Tulle n’a pratiquement fait que chuter ; les Français qui avaient élu un président « normal » face à son hyper-prédécesseur sont en plein désamour.

Cette déception s’exprime partout et tout le temps si bien que l’on se demande, vu de chez nous, comment le président parviendra à terminer son mandat. Cette interrogation contraste avec la relative sérénité, l’apparente tranquillité de François Hollande qui ne cesse de répéter que c’est lors de la présidentielle de 2017 que l’on fera les comptes. Cette attitude, loin d’être contagieuse, aurait plutôt tendance à inquiéter davantage les Français qui ont l’impression que le capitaine temporise alors que le bateau coule de toutes parts. Or ce détachement face à la grogne populaire n’est pas nouveau loin s’en faut, il fut employé tant par les prédécesseurs directs du président Hollande que par le général de Gaulle lors des soulèvements étudiants. La tranquillité face à l’impopularité des mesures prises en cours d’exercice et cette attention uniquement portée à l’agenda de la prochaine élection présidentielle sont en fait des traits propres au système de la Ve République.

Lire la suite : France : Vers la fin de la monarchie républicaine ? (Mémoire brute/Réalité brute)

Consultez toutes nos archives

am vign tous articles

Recherche

Rejoignez-nous !

En savoir plus...

Soutenez la Mémoire !

Devenezmembre

Faites leur don de vos valeurs !

Faitesdondevosvaleurs copy

Brochure "Editions"

brochure editions 2015

Soutenez nos actions

Soutenez les Territoires de la Mémoire en effectuant un don via Paypal

Plan d'accès

Contactez-nous

  • Territoires de la Mémoire asbl
  • Siège social
    Boulevard de la Sauvenière, 33-35
    4000 Liège
    accueil@territoires-memoire.be
    Téléphone : 04 232 70 60
    Fax : 04 232 70 65
  • N° d'entreprise
    453099470
453099470